M1/M2 Parcours biologie moléculaire et microbiologie de l'environnement (BME)

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
UFR Sciences et techniques de Pau

Départements

Vous êtes ici :

M1/M2 Parcours biologie moléculaire et microbiologie de l'environnement (BME)

Présentation

Objectifs

La demande sociétale, de plus en plus forte dans les domaines de l’Environnement, du Développement Durable et de la Santé, fait appel aujourd’hui à une synergie de compétences pointues impliquant les Sciences Chimiques et Biologiques.

Le Master BME répond au besoin de former des spécialistes maîtrisant les acquis modernes de la biologie moléculaire et de la microbiologie de l'environnement, avec des acquis fort en chimie, capables d'appréhender les problèmes écologiques liés à la sauvegarde des écosystèmes, à l’écotoxicologie des sols, des sédiments et des eaux, à la mise en évidence des microorganismes représentant un risque pour l'environnement ou la santé publique, ou, à l’inverse, favorisant la bio-réhabilitation des sites affectés par la pollution anthropique (industrielle et agricole). Le Master BME se positionne au cœur de cette évolution, tant technologique que socio-économique.

Le Master BME constitue un point de rencontre entre les milieux professionnels et l’Université dans une région qui abrite des installations de grande ampleur de plusieurs sociétés industrielles concernées par la bio-dépollution (Total, Arkema, industries chimiques du site de Lacq) et une forte activité agricole. Le Master BME propose également une ouverture internationale au travers à la fois des stages et de la possibilité d'obtenir un double diplôme avec le "Master in Biotechnology of Environment and Health" de l'Université d'Oviedo (Espagne). Les méthodes biologiques développées pour la restauration de sites contaminés, le traitement des effluents, la maîtrise de l'utilisation de phytosanitaires ou la recherche de pathogènes dans les eaux naturelles et les systèmes de refroidissement ou de distribution d’eau sont de plus en plus demandées et proposées comme des alternatives nécessaires à l’amélioration durable des problèmes environnementaux. La mise en place de ces méthodes ainsi que le développement des outils et techniques d'analyses moléculaires (PCR-quantitative, puces à ADN, séquençage haut débit, analyse bioinformatique, biosenseurs microbiens, OGM, ingénierie des protéines) constituent un des enjeux des politiques industrielles et environnementales de ces prochaines années.

Une orientation vers la recherche peut être envisagée, selon le choix des options et surtout des stages. Elle repose sur les axes majeurs de recherche de l'Equipe Environnement et Microbiologie (EEM) de l'IPREM (UMR CNRS 5254), reconnue pour ses compétences en microbiologie et environnement.  La poursuite d'étude en thèse de doctorat prédispose à des emplois d'enseignants-chercheurs de l'enseignement supérieur, de chercheurs dans des organismes de recherche publique (CNRS, INRA) ou des départements R&D industriels.

Savoir-faire et compétences

L’enseignement théorique, méthodologique et pratique doit conduire les étudiants à acquérir les bases nécessaires à une intégration efficace dans le monde de l'entreprise ou de la recherche, mais aussi à la communication avec les représentants du monde socioprofessionnel.

A l'issue de ce cursus, les diplômés développeront les compétences suivantes selon leurs choix des UE optionnelles :

 

  • appréhender les concepts et les démarches de la microbiologie et biologie moderne ;
  • appréhender la complexité et l’importance des processus microbiens dans l’environnement ;
  • maîtriser les méthodologies biochimiques, moléculaires et génétiques modernes, ainsi que les outils mathématiques, statistiques et informatiques ;
  • être capables de rechercher des pathogènes dans les milieux naturels et dans les installations industrielles ou de sélectionner des micro-organismes susceptibles de dégrader des contaminants d’origine biotique ou abiotique en laboratoire ou en milieu naturel ;
  • conduire des expérimentations pour évaluer l’efficacité des méthodes biologiques ou chimiques d’assainissement des milieux ;
  • piloter des études et formuler des avis pour résoudre les problèmes pratiques posés par la protection des écosystèmes: évaluation du bénéfice-risque des méthodes employées, mise en place de protocoles d’étude sur le terrain ;
  • maîtriser les outils de l’analyse statistique et intégrant les connaissances nécessaires au respect de l’environnement dans le cadre d’un développement durable ;
  • être capables de conduire des expérimentations sur le terrain pour évaluer l’efficacité des méthodes chimiques ou biologiques de protection des éco- et agrosystèmes ;
  • avoir les bases nécessaires à une intégration efficace dans le monde de l’entreprise mais aussi, à la communication avec les représentants du monde socio professionnel.

 

 

Informations supplémentaires

Pour plus d'informations :

http://dep-biologie.univ-pau.fr/live/master-biologie

 

 

Programme

Contenu de la formation

La première année du Master BME comprend  

  • un enseignement théorique et pratique en biologie moléculaire, microbiologie, chimie, écologie, écotoxicologie, statistiques, biochimie

  • une UE d'anglais de préparation au TOEIC,

  • un stage de 2 à 4 mois réalisé en laboratoire de recherche.

La seconde année du Master BME comprend :

-      Un enseignement théorique et pratique dispensé par des enseignants-chercheurs, complété par des conférences dans lesquelles les professionnels du secteur communiquent leurs expériences de terrain, ainsi que des visites d'entreprises

-      Des cours d’anglais pour la communication dans le domaine professionnel

-      un stage de 4 à 6 mois dans une entreprise, un organisme professionnel ou un laboratoire de recherche.

Les enseignements sont orientés vers l’acquisition d'une compétence scientifique et technique ainsi que vers la connaissance des préoccupations professionnelles de manière à ce que les étudiants puissent être opérationnels pour répondre aux sollicitations du secteur mais également se révéler source de perspectives innovantes dans le cadre des missions qui leur seront confiées.

Au cours du semestre de formation théorique, l'accent est porté sur la réalisation de travaux personnels, par groupe de un à quatre selon les UE, portant sur de la recherche bibliographique, des analyses d’articles bibliographiques et/ou de communications du domaine de compétences, la rédaction de communications scientifiques, des exposés oraux, des travaux de laboratoire incluant la mise au point, la réalisation et l'analyse des résultats d’un protocole expérimental.

 

Organisation de la formation

Contrôle des connaissances

Les contrôles de connaissance s'effectuent par des examens écrits, oraux et contrôles continus.

 

 

Admission

Condition d'accès

Le Master Biologie moléculaire et Microbiologie de l'Environnement est accessible aux étudiants ayant obtenu une licence générale dans le domaine des Sciences de la Vie.

Depuis la loi n° 2016-1828 du 23 décembre 2016, le master est un cursus de 4 semestres, sans sélection intermédiaire, conduisant au diplôme national de master. Cette loi introduit un recrutement des étudiants à l'entrée en première année du master (sur dossier ou concours). Chaque mention ou parcours fixe une capacité d’accueil, les modalités du recrutement ainsi que le calendrier de la campagne de candidature.

Parcours du master CSV

 Capacité d'accueil

Date d’ouverture

de la campagne de recrutement

 Date de clôture

de la campagne de recrutement

BME

15

01/06/17

27/06/17

SAVE

16

01/06/17

27/06/17

EGTP

16

01/06/17

27/06/17

CMCEI

Parcours ouvert uniquement en M2

01/06/17

27/06/17

 Modalités d'examens des candidatures :

- Dossier de candidature/VE, lettre de motivation, lettres de recommandations...

- Voir liste des pièces à fournir en cliquant sur les modalités de candidature.

  • Vous êtes un étudiant de nationalité française ou d'un pays de l'UE, résidant en France déjà inscrit dans une université française : à partir de cette année, une application est mise en place pour candidater en ligne : APOFLUX. Elle sera disponible prochainement et accessible à partir de ce site. Dépôt des candidatures au master CSV (tout parcours) à partir du 1er juin.

Un accusé de réception sera envoyé à la date de clôture de dépôt des dossiers.

  • Vous êtes un étudiant de nationalité étrangère hors UE résidant à l'étranger: veuillez consulter le site des RI (relations internationales) pour connaître les modalités d'inscription spécifiques vous concernant.

Les étudiants titulaires de diplômes étrangers doivent faire état d'un diplôme de deuxième cycle jugé équivalent ainsi que d'une bonne connaissance de la langue française.

Les étudiants salariés peuvent demander le bénéfice d'un congé de formation à leur employeur ou d'un congé individuel de formation.

Pré-requis nécessaires

Certains pré-requis sont fortement recommandés en biologie moléculaire, microbiologie, chimie et statistiques.

Et après

Poursuite d'études

L'objectif et le débouché naturel du Master sont l'’insertion professionnelle ou la poursuite d'études en Doctorat.

 

 

Poursuite d'études à l'étranger

Ouverture internationale, mobilités, doubles diplômes

Il existe un accord de coopération internationale (ACI) avec l’Université d’Oviedo en Espagne pour un  double diplôme entre la spécialité BME et le master "Biotechnology of Environment and Health" depuis 2011.

Les stages peuvent également être réalisés à l'étranger.

Insertion professionnelle

Métiers et secteurs d'activités :

De nombreux secteurs professionnels et centres de recherche sont concernés par le Master BME : bio-industries, biotechnologies, agro-industries, agrochimie, phytosanitaires, environnement, microbiologie industrielle.

Ayant acquis une formation pluridisciplinaire à Bac+5, les diplômés peuvent occuper de nombreuses fonctions dans différents secteurs d'activité : R&D, contrôle qualité, conseils et aides à la décision, audits, études d'impact, suivi de procédés...

La poursuite d'étude en thèse de doctorat prédispose à des emplois d'enseignants-chercheurs de l'enseignement supérieur, de chercheurs dans des organismes de recherche publique (CNRS, INRA) ou des départements R&D industriels.

 

Résultats des enquêtes sur le devenir des diplômés

http://ode.univ-pau.fr/live/Insertion_professionnelle/Bac_5_-_Masters#BME

Contact(s)

Composante

Lieu(x) de la formation

  • Pau

Responsable(s)

GONI-URRIZA Maria Soledad

Responsable M1 BME

Email : marisol.goni @ univ-pau.fr

CAGNON Christine

Responsable Master BME

Email : christine.cagnon @ univ-pau.fr

LAUGA Béatrice

Responsable M2 BME

Email : beatrice.lauga @ univ-pau.fr

Contact(s) administratif(s)

MONTAUT ELISABETH

Secrétaire Département de Biologie

Email : masterbio @ univ-pau.fr

Plus d'infos

Crédits ECTS 120

Public concerné

  • Formation initiale
  • Formation continue
  • Etudiants étrangers

Stage Obligatoire (4 à 6 mois)

A télécharger

Modalités de candidature (36 Ko)